Pour y voir plus clair dans la jungle des labels 

    ou

    Spar Natur Pur

    www.spar/natur-pur

    Label de l’entreprise Spar pour les denrées alimentaires issues de l’agriculture biologique

    Dernière modification: 2016
    Titulaire

    Spar Gruppe Schweiz

    Type de mention

    Label

    Bedingt empfehlenswert
    92

    Concernant le système d‘évaluation

    Le label a été évalué exhaustivement dans les domaines «Gestion», «Ecologie et aspects sociaux» et «Processus et contrôle». Pour de plus amples informations, consultez ici

    Contrôles annuels puis certification selon l'ordonnance suisse sur l'agriculture biologique ou, pour les produits étrangers, selon le règlement de l'UE relatif à la production biologique. En Suisse, l'organisme de contrôle et de certification est bio.inspecta AG. Le certificat est valable un an.  Bio.inspecta AG est accrédité par le Service d'accréditation suisse (SAS). L'organisme de certification des produits importés varie selon le pays membre.

    Les fournisseurs doivent présenter un certificat bio valable avant la livraison des produits. Le groupe Spar n’effectue lui-même aucun contrôle. Bio.inspecta AG vérifie que l’emballage corresponde au contenu.

    Comparaison avec des labels ou déclarations apparentés

    Où acheter les produits portant cette mention

    Magasins Spar en Suisse

    Contenu détaillé

    Critères généraux

    Les produits biologiques suisses sont conformes aux exigences de l'ordonnance sur l'agriculture biologique:

    • Les cycles et processus naturels sont pris en considération.
    • L’utilisation de matières auxiliaires chimiques de synthèse n’est pas autorisée.
    • Les organismes génétiquement modifiés ne sont pas autorisés.
    • Les produits ne sont pas soumis à des rayonnements ionisants.
    • La garde des animaux doit être adaptée à la surface de l’exploitation et conforme aux besoins des espèces.
    • Les aliments pour animaux sont issus de production biologique.
    • La législation suisse est respectée (loi sur la protection des animaux, loi sur la protection des eaux, loi sur la protection de l’environnement, loi sur la protection de la nature et du paysage).

     

    Les produits biologiques importés sont conformes aux exigences du règlement de l'UE relatif à la production biologique:

    • Au moins 95 % des ingrédients d’origine agricole sont biologiques.
    • Le traitement des produits par rayonnement est interdit.
    • Les organismes génétiquement modifiés sont interdits.
    • Les produits phytopharmaceutiques chimiques de synthèse ne sont pas utilisés. La protection des plantes repose sur des mesures globales, comme le choix approprié des espèces et des variétés, une rotation des cultures appropriée et des procédés de travail du sol mécaniques.
    • Les engrais minéraux facilement solubles ne sont pas utilisés. Le sol est fertilisé par la rotation des cultures et l’utilisation d’engrais animaux et végétaux.
    • Les semences et les plants conventionnels ne sont autorisés que dans des cas exceptionnels (p. ex. périodes de transition).
    • L’élevage doit être conforme aux besoins des espèces (aération, place, confort et lumière).
    • Les aliments sont produits de manière écologique et ne contiennent ni antibiotiques, ni stimulateurs de performances; ils doivent être produits sur place.
    • Les produits phytothérapeutiques et homéopathiques doivent être préférés aux autres médicaments.
    • Il est interdit d’utiliser des facteurs de croissance et de modifier le cycle de reproduction des animaux.
    • Les farines animales sont interdites.
    • La pollution des sols et des eaux par des déjections animales solides et liquides doit être évitée.

    Fruits et légumes

    La production végétale doit répondre aux critères suivants de l’ordonnance suisse sur l’agriculture biologique:

    • La fertilité et l’activité biologique du sol doivent être maintenues et, si possible, augmentées.
    • Afin de réguler les organismes nuisibles, les maladies et les adventices, il convient de prendre, d’une manière globale, différentes mesures (choisir des espèces et des variétés appropriées, effectuer une rotation des cultures appropriée, promouvoir et protéger les auxiliaires).
    • Les engrais organiques comme les engrais de ferme et le compost doivent provenir si possible de l’exploitation concernée.
    • La quantité de fumure à épandre doit être établie sur la base d’un bilan de fumure équilibré.
    • Les semences, les plants et le matériel de multiplication végétatif doivent provenir d’exploitations biologiques.


    Les périodes de transitions sont autorisées. Le désherbage par le feu est possible pour les cultures de haute qualité (légumes et betteraves p. ex.).

     

    Für importierte Produkte gelten die Kriterien der EG-Öko-Verordnung:

    • Die Zutaten der Produkte müssen zu mindestens 95% aus dem ökologischen Landbau stammen
    • Möglichst geschlossener Betriebskreislauf. Das heisst auf dem Acker erzeugte Pflanzen finden sowohl als Viehfutter, als auch zum menschlichen Verzehr Verwendung.
    • Bestrahlungsverbot von Lebensmitteln
    • Verbot gentechnisch veränderter Organismen
    • Konventionelles Saatgut und Jungpflanzen sind nur in Ausnahmefällen, z.B. Übergangszeiträumen erlaubt
    • Verzicht auf chemisch-synthetische Pflanzenschutzmittel. Pflanzeneigene Abwehrkräfte werden gestärkt und natürliche Regulationsmechanismen unterstützt. Dies geschieht durch die Förderung von Nützlingen, die Wahl standortgeeignete Arten und Sorten, eine geeignete Fruchtfolge, eine termingerechte Bodenbearbeitung und eine ausgewogene Düngung. Zugelassene Pflanzenbehandlungsmittel sind beispielsweise natürliches Pyrethrum oder Bacillus-Thuringiensis-Präparate.
    • Die mechanische Bodenbearbeitung ist eine der wichtigsten Kulturarbeiten im ökologischen Gemüseanbau. Das Hacken lockert und belebt den Boden und reduziert den Unkrautwuchs.
    • Die Unkrautregulierung erfolgt durch eine durchdachte Fruchtfolge sowie durch den Einsatz mechanischer Geräte. Für hochwertige Kulturen (z.B. Gemüse oder Zuckerrüben) besteht ausserdem die Möglichkeit des Abflammens.
    • Verzicht auf leicht lösliche, mineralische Dünger. Die Fruchtbarkeit des Bodens soll durch geeignete Fruchtfolgen sowie durch den Betrieb erzeugte tierische oder pflanzliche Dünger erreicht werden.
    • Die Belastung von Boden und Gewässer durch feste und flüssige tierische Ausscheidungen ist zu vermeiden

    Viande

    L’élevage d’animaux de rente repose sur les principes de l’ordonnance suisse sur l’agriculture biologique suivants:

    • Les animaux doivent pouvoir sortir régulièrement en plein air.
    • La stabulation entravée d’animaux est interdite.
    • Au moins 60 % des aliments doivent être composés de fourrage grossier (frais, séché ou ensilé).
    • Il convient de promouvoir la santé et la performance des animaux de rente en choisissant des races et des méthodes d’élevage adéquates.
    • La reproduction des animaux de rente doit reposer sur des méthodes naturelles. L’insémination artificielle est autorisée. D’autres formes de reproduction artificielle (p. ex. les transferts d’embryons) sont interdites.
    • Les extraits de plantes et les produits homéopathiques doivent être préférés aux médicaments vétérinaires chimiques de synthèse et aux antibiotiques.
    • Si un animal reçoit plus de trois traitements à base de médicaments vétérinaires chimiques de synthèse ou d’antibiotiques, les produits issus de sa transformation ne peuvent plus être vendus en tant que produits conformes à l’ordonnance sur l’agriculture biologique.
    • Seuls des animaux de rente provenant d’exploitations biologiques peuvent être gardés.

    Œufs

    L’élevage d’animaux de rente repose sur les principes de l’ordonnance suisse sur l’agriculture biologique suivants:

    • L’élevage de volaille doit respecter les exigences relatives aux systèmes de stabulation particulièrement respectueux des animaux (ordonnance SST) et aux sorties régulières en plein air (ordonnance SRPA).
    • Il convient de promouvoir la santé et la performance des animaux de rente en choisissant des races et des méthodes d’élevage adéquates.
    • La reproduction des animaux de rente doit reposer sur des méthodes naturelles. L’insémination artificielle est autorisée. D’autres formes de reproduction artificielle (p. ex. les transferts d’embryons) sont interdites.
    • Les extraits de plantes et les produits homéopathiques doivent être préférés aux médicaments vétérinaires chimiques de synthèse et aux antibiotiques.
    • Si un animal reçoit plus de trois traitements à base de médicaments vétérinaires chimiques de synthèse ou d’antibiotiques, les produits issus de sa transformation ne peuvent plus être vendus en tant que produits conformes à l’ordonnance sur l’agriculture biologique.
    • Seuls des animaux de rente provenant d’exploitations biologiques peuvent être gardés.

     

    Les critères qui s'appliquent sont ceux du règlement CE relatif à la production biologique:

    • Les organismes génétiquement modifiés sont interdits.
    • Il est interdit d’utiliser des facteurs de croissance et de modifier le cycle de reproduction des animaux.
    • Afin d’éviter la pollution de l’environnement, la densité maximale de poules pondeuses est de 230 individus par hectare de surface agricole utile. La coopération entre plusieurs exploitations est possible.
    • L’élevage en batterie est interdit.
    • La taille du poulailler est limitée à 3000 poules pondeuses par unité. La surface minimale pour six individus est d’un mètre carré de surface utile.
    • Au moins un tiers de la surface du poulailler doit être recouvert de paille.
    • Des perchoirs doivent être à disposition.
    • Un accès vers l’extérieur doit être garanti lorsque les conditions externes le permettent.
    • Les poules doivent pouvoir prendre un bain de poussière.
    • Les animaux doivent recevoir la lumière du jour. Une phase de repos d’au moins huit heures sans éclairage est prescrite.
    • Le rognage systématique du bec est interdit.
    • Les produits phytothérapeutiques et homéopathiques doivent être préférés aux autres médicaments.
    • Les farines animales sont interdites.
    • Les aliments sont produits de manière écologique et ne contiennent ni antibiotiques, ni stimulateurs de performances; ils doivent être produits sur place.
    • Le traitement des produits par rayonnement est interdit.

    Céréales

    La production végétale doit répondre aux critères suivants de l’ordonnance suisse sur l’agriculture biologique:

    • La fertilité et l’activité biologique du sol doivent être maintenues et, si possible, augmentées.
    • Afin de réguler les organismes nuisibles, les maladies et les adventices, il convient de prendre, d’une manière globale, différentes mesures (choisir des espèces et des variétés appropriées, effectuer une rotation des cultures appropriée, promouvoir et protéger les auxiliaires).
    • Les engrais organiques comme les engrais de ferme et le compost doivent provenir si possible de l’exploitation concernée.
    • La quantité de fumure à épandre doit être établie sur la base d’un bilan de fumure équilibré.
    • Les semences, les plants et le matériel de multiplication végétatif doivent provenir d’exploitations biologiques.

     

    Les critères qui s'appliquent sont ceux du règlement CE relatif à la production biologique:

    • Au moins 95 % des ingrédients d’origine agricole sont biologiques.
    • L’exploitation doit être organisée le plus possible en circuit fermé, c’est-à-dire que les végétaux cultivés sont destinés à l’alimentation animale aussi bien qu’à la consommation humaine.
    • Le traitement des produits par rayonnement est interdit.
    • Les organismes génétiquement modifiés sont interdits.
    • Les semences et les plants conventionnels ne sont autorisés que dans des cas exceptionnels (p. ex. périodes de transition). Les périodes de transitions sont autorisées.
    • les produits phytopharmaceutiques chimiques de synthèse ne sont pas utilisés; Les défenses immunitaires des plantes sont renforcées et les mécanismes de régulation naturels sont favorisés: promotion des auxiliaires, choix d’espèces et de variétés adaptées au site, rotation des cultures appropriée, travail du sol au bon moment et fertilisation équilibrée. Les produits phytosanitaires autorisés sont par exemple le pyrèthre et les préparations à base de bacillus thuringiensis.
    • Les procédés mécaniques de travail du sol figurent parmi les tâches les plus importantes de la culture biologique de végétaux.  Le binage permet d’ameublir et de revitaliser le sol et de réduire la croissance des adventices.
    • Les adventices sont régulés grâce à une rotation des cultures appropriée et l’utilisation d’outils mécaniques. Le désherbage par le feu est possible pour les cultures de haute qualité (légumes et betteraves p. ex.).
    • Les engrais minéraux facilement solubles ne sont pas utilisés. Le sol est fertilisé par la rotation des cultures et l’utilisation d’engrais animaux et végétaux.

    Produits laitiers

    L’élevage d’animaux de rente repose sur les principes de l’ordonnance suisse sur l’agriculture biologique suivants:

    • Les animaux doivent pouvoir sortir régulièrement en plein air.
    • La stabulation entravée d’animaux est interdite.
    • Au moins 60 % des aliments doivent être composés de fourrage grossier (frais, séché ou ensilé).
    • Il convient de promouvoir la santé et la performance des animaux de rente en choisissant des races et des méthodes d’élevage adéquates.
    • La reproduction des animaux de rente doit reposer sur des méthodes naturelles. L’insémination artificielle est autorisée. D’autres formes de reproduction artificielle (p. ex. les transferts d’embryons) sont interdites.
    • Les extraits de plantes et les produits homéopathiques doivent être préférés aux médicaments vétérinaires chimiques de synthèse et aux antibiotiques.
    • Si un animal reçoit plus de trois traitements à base de médicaments vétérinaires chimiques de synthèse ou d’antibiotiques, les produits issus de sa transformation ne peuvent plus être vendus en tant que produits conformes à l’ordonnance sur l’agriculture biologique.
    • Seuls des animaux de rente provenant d’exploitations biologiques peuvent être gardés.

     

    Les critères qui s'appliquent sont ceux du règlement CE relatif à la production biologique:

    • Au moins 95 % des ingrédients d’origine agricole sont biologiques.
    • Les animaux sont nés sur place ou proviennent d’autres exploitations biologiques. L’achat d’animaux issus d’élevages conventionnels n’est autorisé que dans des cas exceptionnels.
    • Les espèces et les races doivent être choisies selon leur capacité à s’adapter aux conditions locales, leur vitalité et leur résistance aux maladies.
    • L’élevage des animaux doit être conforme aux besoins des espèces (aération, lumière, place et confort) et permettre un comportement social naturel.
    • Le traitement des produits par rayonnement est interdit.
    • Les sorties en plein air et, selon les espèces, au pâturage doivent être garanties.
    • Les organismes génétiquement modifiés sont interdits.
    • Les aliments doivent être d’origine biologique et, si possible, être produits sur place. Les antibiotiques et les stimulateurs de performances sont interdits.
    • Au moins la moitié de la surface doit être dure et ne peut donc être constituée de caillebotis et de grille. L’étable doit comporter suffisamment de surfaces de repos recouverts de paille sèche.
    • L’élevage doit être conforme aux besoins des espèces (aération, place, confort et lumière).
    • Les farines animales sont interdites.
    • L’utilisation d’hormones et de stimulateurs de croissance et de performances est interdite.
    • Les traitements préventifs à base de médicaments, d’antibiotiques, etc., ne sont pas autorisés.
    • Les produits phytothérapeutiques et homéopathiques doivent être préférés aux autres médicaments.

    Vous avez une question ?

    N'hésitez pas à nous contacter.

    Tel. +41 (0)44 267 44 11 E-Mail eva.hirsiger@pusch.ch

    Nous aurions une question

    Dürfen wir Sie mit einer Nutzerumfrage nerven? Sie dauert nur fünf Minuten, versprochen! ;)


    Non merci.
    Ne plus me souvenir.
    Oui
    Par ici cela va au sondage.