Pour y voir plus clair dans la jungle des labels 

    ou

    Naturland

    www.naturland.de

    Label de l'association Naturland pour les produits issus de l’agriculture biologique

    Dernière modification: 2016
    Titulaire

    Naturland Zeichen GmbH

    Type de mention

    Label

    "Transparence"
    Le titulaire du label ou de la déclaration répond aux questions. Les informations sur les critères et le système d’attribution sont disponibles en ligne. Les parties prenantes sont consultées afin de garantir des critères judicieux (plus d'info).

    "Contrôle indépendant"
    Contrôle: Des contrôles sont régulièrement effectués par un organisme indépendant du titulaire de la mention. Ces contrôles peuvent aussi être inopiné (plus d'info).

    "Certification"
    Double contrôle: Le rapport de contrôle est ensuite vérifié par un organisme de certification indépendant et accrédité (plus d'info).

    Contrôles annuels par des organismes officiels mandatés par Naturland. Il s’agit notamment de Ecocert IMO GmbH et d’AbCert. Des contrôles inopinés par sondage ont également lieu, ainsi que des contrôles menés par un organisme européen chargé de vérifier le respect des exigences du règlement européen relatifs à la production biologique. La certification est faite par la commission de certification de Naturland. Naturland est accrédité en tant qu’organisme de certification selon la norme ISO 17065 par l'IOAS

    Contenu

    Écologie

    Élevage

    Aspects sociaux

    Commerce équitable

    Santé

    Provenance

    Contenu du label ou de la déclaration

    Le contenu sur lequel porte le label ou la déclaration est marqué en vert (plus d'info).

    Pain, œufs, fraises, viande, légumes, céréales, farine, produits de boulangerie, miel, pommes de terre, fromage, lait et produits laitiers, aliments naturels, fruits, légumes, asperges, champignons, poissons, fruits de mer, baies, fleurs, plantes d’ornement, herbes aromatiques, sirop, jus de pommes, vinaigre, café, cacao, thé, huile, vin, mousseux, spiritueux, bois, textiles, cosmétiques

    Où acheter les produits portant cette mention

    Magasins de produits biologiques et diététiques

    Contenu détaillé

    Critères généraux

    Les exigences Naturland sont plus sévères que celles du règlement de l'UE relatif à la production biologique. Depuis 2005, des critères sociaux doivent également être respectés.

    • Les matières premières, les ingrédients et les additifs ne doivent pas être traités aux micro-ondes, ni aux rayonnements ionisants.
    • Les organismes génétiquement modifiés sont interdits.
    • Les matières premières pour les emballages doivent être utilisées de manière économe et en veillant à limiter au minimum leur impact sur l’environnement.
    • Les produits chimiques de protection des aliments stockés sont interdits.
    • Les droits de l’homme inscrits dans la convention des Nations Unies, les conventions et recommandations de l’Organisation internationale du travail (OIT) et les conventions des Nations Unies relatives aux droits des enfants doivent au minimum être respectés.

    Produits cosmétiques et de soins corporels

    • Les ingrédients d’origine agricole et/ou les produits de transformation de ces ingrédients doivent être certifiés Naturland à 95 %.
    • Tous les ingrédients d’origine non agricole répondent aux exigences de la directive européenne pour les produits cosmétiques et de la directive de la BDIH (Bundesverband deutscher Industrie- und Handelsunternehmen für Arzneimittel, Reformwaren und Körperpflege) pour les produits cosmétiques naturels.
    • L’ensemble de la chaîne de production doit être traçable. Cette traçabilité est garantie grâce à un système TQM (Total Quality Management) qui documente toutes les étapes de production et les mesures qui ont été prises.

    Plantes et semences

    • Le bilan de l’humus doit être au minimum équilibré. Dans les cultures permanentes, les mesures appropriées pour y parvenir sont les suivantes: sous-semis, cultures successives, herbe permanente.
    • Les engrais sont fabriqués à base de matériaux biodégradables d’origine microbienne, végétale ou animale.
    • Les principales mesures de prévention des maladies des plantes sont une rotation des cultures adéquate, le travail du sol, la gestion de l’humus, la fertilisation, le choix d’une densité appropriée ainsi que le choix de plants et de semences sains et résistants.
    • L’utilisation de produits chimiques de synthèse et de régulateurs de croissance est interdite.
    • Les plants et semences doivent, lorsque cela est possible, être certifiés « Naturland » ou porter un label équivalent.
    • Lors du travail du sol, il doit être tenu compte des couches naturelles.
    • L'incinération des matières organiques (p. ex. culture sur brûlis, paille) n’est autorisée que dans des cas exceptionnels. Il est interdit de défricher des forêts vierges et de cultiver des écosystèmes primaires (p. ex. toundra). Des mesures appropriées doivent être prises pour éviter l’érosion du sol.
    • Les ressources en eau ne doivent pas être exploitées de manière excessive.
    • Les organismes génétiquement modifiés sont interdits.
    • Les matières premières pour les emballages doivent être utilisées de manière économe et en veillant à limiter au minimum leur impact sur l’environnement.
    • Les droits de l’homme inscrits dans la convention des Nations Unies, les conventions et recommandations de l’Organisation internationale du travail (OIT) et les conventions des Nations Unies relatives aux droits des enfants doivent au minimum être respectés.

    Fleurs coupées

    • Le bilan de l’humus doit être au minimum équilibré. Dans les cultures permanentes, les mesures appropriées pour y parvenir sont les suivantes: sous-semis, cultures successives, herbe permanente.
    • Les engrais sont fabriqués à base de matériaux biodégradables d’origine microbienne, végétale ou animale.
    • Les principales mesures de prévention des maladies des plantes sont une rotation des cultures adéquate, le travail du sol, la gestion de l’humus, la fertilisation, le choix d’une densité appropriée ainsi que le choix de plants et de semences sains et résistants.
    • L’utilisation de produits chimiques de synthèse et de régulateurs de croissance est interdite.
    • Les plants et semences doivent, lorsque cela est possible, être certifiés « Naturland » ou porter un label équivalent.
    • Lors du travail du sol, il doit être tenu compte des couches naturelles.
    • L'incinération des matières organiques (p. ex. culture sur brûlis, paille) n’est autorisée que dans des cas exceptionnels. Il est interdit de défricher des forêts vierges et de cultiver des écosystèmes primaires (p. ex. toundra). Des mesures appropriées doivent être prises pour éviter l’érosion du sol.
    • Les ressources en eau ne doivent pas être exploitées de manière excessive.
    • Les organismes génétiquement modifiés sont interdits.
    • Les matières premières pour les emballages doivent être utilisées de manière économe et en veillant à limiter au minimum leur impact sur l’environnement.
    • Les droits de l’homme inscrits dans la convention des Nations Unies, les conventions et recommandations de l’Organisation internationale du travail (OIT) et les conventions des Nations Unies relatives aux droits des enfants doivent au minimum être respectés.

    Bois et produits en bois

    Exploitation forestière écologique:

    • Rajeunissement naturel avec des essences adaptées à la station (locales), la plantation et l'ensemencement restant une exception
    • Pas d'organismes génétiquement modifiés
    • Pas de coupes rases, ni de pesticides et d’engrais
    • Protection du sol forestier en renonçant au drainage des sols, au travail du sol et au sillonage des forêts.
    • Maintien de la diversité naturelle des espèces et de la dynamique de la forêt, protection de biotopes particuliers et enrichissement des écosystèmes en laissant sur place les vieux arbres et le bois mort.
    • Conservation des essences rares
    • Documentation complète sur la gestion forestière et le flux des marchandises.

     
    Transformation et commerce du bois:

    • Les matières premières et les matériaux bruts ont été exportés des forêts conformément aux directives Naturland.
    • Les produits contenant moins de 95 %, mais au moins 70 %, de matériaux bruts certifiés Naturland doivent indiquer la part de matières premières certifiée.
    • La marchandise certifiée et la marchandise traditionnelle sont entreposées séparément.
    • Les matières premières et les additifs ne doivent pas être traités aux micro-ondes, ni aux rayonnements ionisants.
    • Il doit être renoncé aux biocides et les aliments stockés ne doivent pas être protégés par des produits chimiques de synthèse.
    • Le séchage du bois se fait selon un procédé utilisant le moins d'énergie possible et en recourant au maximum aux agents énergétiques renouvelables.
    • L’assemblage du bois doit se faire sans écrous, vis ou goupilles en matières synthétiques.
    • Les adhésifs et les colles doivent être exempts de formaldéhydes.
    • L’utilisation de produits de conservation du bois chimiques de synthèse sont interdits.
    • Les emballages doivent être conçus de manière économe et écologique. Ils doivent garantir le maintien de l’humidité du bois, le respect des exigences en matière d’hygiène et la conservation des propriétés sanitaires et sensorielles des produits.
    • Les transports doivent être aussi courts que possible.

    Habits, chaussures, articles en cuir

    • Au moins 95 % du produit final doit être composé de fibres naturelles.
    • L’utilisation de nickel, de polychlorures de vinyle (PVC) et de polyuréhane (PU) est interdite. Seules les matières premières naturelles et renouvelables peuvent être utilisées.
    • L’utilisation de substances susceptibles de bioaccumulation et non biodégradables est interdite.
    • Les agents alourdissants, les métaux lourds (à l’exception du fer), les solvants et matières synthétiques halogénés, les agents complexant, les substances lavantes actives (EDTA, DTPA, APEO), les formaldéhydes, les phénols, les phénols chlorés ainsi que les enzymes produits à partir d'organismes génétiquement modifiés sont interdits.
    • Les substances cancérigènes ou mutagènes sont interdites.
    • Les produits auxiliaires doivent répondre aux exigences en matière de toxicologie et de dégradation (la toxicité est évaluée sur la base de la fiche de données de sécurité DIN).
    • Les entreprises de prétraitement, de coloration et d’affinage doivent être raccordés à une station d’épuration des eaux usées comprenant au moins deux étapes de traitement.

    Vous avez une question ?

    N'hésitez pas à nous contacter.

    Tel. +41 (0)44 267 44 11 E-Mail eva.hirsiger@pusch.ch

    Nous aurions une question

    Dürfen wir Sie mit einer Nutzerumfrage nerven? Sie dauert nur fünf Minuten, versprochen! ;)


    Non merci.
    Ne plus me souvenir.
    Oui
    Par ici cela va au sondage.