Pour y voir plus clair dans la jungle des labels 

    ou

    ASC

    www.asc-aqua.org

    Label délivré par l'Aquaculture Stewardship Council les poissons issus d'une pisciculture durable

    Titulaire

    Aquaculture Stewardship Council

    Type de mention

    Label

    Empfehlenswert
    126

    Concernant le système d‘évaluation

    Le label a été évalué exhaustivement dans les domaines «Gestion», «Ecologie et aspects sociaux» et «Processus et contrôle». Pour de plus amples informations, consultez ici

    Contrôles annuels puis certification par des organismes d'évaluation de la conformité (Conformity Assessment Bodies; CAB). Ces organismes indépendants de contrôle et de certification sont accrédités par Accreditation Services International (ASI).  Le certificat est valable un an.

    Le label ASC est un label indépendant créé par le WWF et l’IDH qui distingue les poissons et les fruits de mer respectant un standard minimal. Des producteurs, des scientifiques et des protecteurs de l’environnement se sont réunis pour trouver un compromis dans le cadre d'un dialogue en faveur d’une pisciculture plus respectueuse de l’environnement. Les normes en vigueur portent sur le tilapia et le pangasius, mais seront régulièrement complétées: saumon, ormeau, moules, cobia, sériole, truite d’eau douce, maquereau et crevette. Le WWF Suisse soutient le label à condition que les aliments de contiennent pas d’organismes génétiquement modifiés (OGM).

    Comparaison avec des labels ou déclarations apparentés

    Où acheter les produits portant cette mention

    Commerce de détail

    Contenu détaillé

    Critères généraux

    Alimentation et maintien

    • Les aliments ne contiennent pas d’espèces de poissons gravement menacées. Les exploitations certifiées ASC utilisent uniquement de la farine et de l’huile de poisson provenant de sources responsables.
    • La quantité admise d'espèces sauvages dans l’alimentation est réglementée. Le taux FFER (indique la quantité de poisson sauvage dans les aliments pour produire un kilogramme de poisson d’élevage; Feed Fish Equivalency Ratio) ne doit pas dépasser 0,5 pour le pangasius et 0,8 pour le tilapia. Exemple: un demi poisson sauvage pour produire un pangasius.
    • Les traitements prophylactiques à base de médicaments sont interdits. Seuls les produits chimiques prescrits par des spécialistes reconnus sont autorisés. Toutes les piscicultures doivent présenter des taux de variation de l'oxygène dissous (Diurnal Dissolved Oxygen) inférieur à 65%. Ainsi, l’activité biologique quotidienne, soit la quantité de poisson par mètre cube, est limitée.
    • Durant la phase de croissance (de l'alvinage à la pêche), le taux de mortalité des pangasius ne doit pas dépasser 20%.

     
    Aspects écologiques

    • Les piscicultures doivent prendre les mesures nécessaires pour éviter que des poissons d’élevage ne se mélangent aux espèces sauvages locales.
    • Un élevage de pangasius en circuit fermé doit utiliser au maximum 5000 mètres cubes d’eau par tonne de poisson produit.
    • Les élevages de pangasius doivent disposés de décharges pour les boues piscicoles. Ces déchets ne doivent pas être directement versés dans l’eau ou dans un écosystème naturel, au même titre que les déchets solides de provenance humaine ou animal et les résidus chimiques ou médicamenteux.

     
    Conditions de travail

    • Le travail des enfants est interdit. Les travailleurs doivent avoir au moins 15 ans; 14 ans dans les pays signataires de la convention 138 de l’OIT.
    • Les entrepreneurs sont obligés de respecter les salaires minimaux en vigueur dans le pays et de présenter à leurs employés les mécanismes de calcul de salaire.
    • Les travailleurs ont le droit de quitter leur travail et doivent être payés jusqu’à leur dernier jour de travail. De plus, l’employeur s’assure qu’ils bénéficient d’une assurance maladie.
    • La population locale doit être prise en compte lors de l’embauche des travailleurs. Les postes doivent être mis au concours dans les communes locales. Le choix d’un travailleur migrant doit être justifié.

     
    Chaîne de production

    • Le poisson issu des exploitations certifiées suit la chaîne de production (Chain of Custody) MSC/ASC avant d'arriver dans le commerce ou les restaurants.

     

    Les critères pour lesquels le pagasius est explicitement mentionné ne s’appliquent pas au tilapia.

    Poissons et fruits de mer

    Alimentation et maintien

    • Les aliments ne contiennent pas d’espèces de poissons gravement menacées. Les exploitations certifiées ASC utilisent uniquement de la farine et de l’huile de poisson provenant de sources responsables.
    • La quantité admise d'espèces sauvages dans l’alimentation est réglementée. Le taux FFER (indique la quantité de poisson sauvage dans les aliments pour produire un kilogramme de poisson d’élevage; Feed Fish Equivalency Ratio) ne doit pas dépasser 0,5 pour le pangasius et 0,8 pour le tilapia. Exemple: un demi poisson sauvage pour produire un pangasius.
    • Les traitements prophylactiques à base de médicaments sont interdits. Seuls les produits chimiques prescrits par des spécialistes reconnus sont autorisés. Toutes les piscicultures doivent présenter des taux de variation de l'oxygène dissous (Diurnal Dissolved Oxygen) inférieur à 65%. Ainsi, l’activité biologique quotidienne, soit la quantité de poisson par mètre cube, est limitée.
    • Durant la phase de croissance (de l'alvinage à la pêche), le taux de mortalité des pangasius ne doit pas dépasser 20%.

     
    Aspects écologiques

    • Les piscicultures doivent prendre les mesures nécessaires pour éviter que des poissons d’élevage ne se mélangent aux espèces sauvages locales.
    • Un élevage de pangasius en circuit fermé doit utiliser au maximum 5000 mètres cubes d’eau par tonne de poisson produit.
    • Les élevages de pangasius doivent disposés de décharges pour les boues piscicoles. Ces déchets ne doivent pas être directement versés dans l’eau ou dans un écosystème naturel, au même titre que les déchets solides de provenance humaine ou animal et les résidus chimiques ou médicamenteux.

     
    Conditions de travail

    • Le travail des enfants est interdit. Les travailleurs doivent avoir au moins 15 ans; 14 ans dans les pays signataires de la convention 138 de l’OIT.
    • Les entrepreneurs sont obligés de respecter les salaires minimaux en vigueur dans le pays et de présenter à leurs employés les mécanismes de calcul de salaire.
    • Les travailleurs ont le droit de quitter leur travail et doivent être payés jusqu’à leur dernier jour de travail. De plus, l’employeur s’assure qu’ils bénéficient d’une assurance maladie.
    • La population locale doit être prise en compte lors de l’embauche des travailleurs. Les postes doivent être mis au concours dans les communes locales. Le choix d’un travailleur migrant doit être justifié.

     
    Chaîne de production

    • Le poisson issu des exploitations certifiées suit la chaîne de production (Chain of Custody) MSC/ASC avant d'arriver dans le commerce ou les restaurants.

    Vous avez une question ?

    N'hésitez pas à nous contacter.

    Tel. +41 (0)44 267 44 11 E-Mail eva.hirsiger@pusch.ch

    Nous aurions une question

    Dürfen wir Sie mit einer Nutzerumfrage nerven? Sie dauert nur fünf Minuten, versprochen! ;)


    Non merci.
    Ne plus me souvenir.
    Oui
    Par ici cela va au sondage.